Un bout des pays bas : le Limbourg

Un bout des pays bas : le Limbourg

Départ typiquement ardennais, pluie et brouillard pour la jolie vallée de la Meuse jusqu’à Dinant, sa roche à Bayard (le cheval légendaire des fils Aymon), ses saxes, sa citadelle, ses bords de Meuse, ses bières, …

Traversée de la Belgique, un pays qu’on aime bien et qui excelle dans un humour qu’on aime : friterie (Yvan des frites), chalet laiterie (le chat laid) et d’autres, jusqu’à ce bout d’Hollande le Limbourg coincé entre Belgique et Allemagne. Un pays vert, riche, avec des villages impeccables comme le village de Sidde où on campe (accueil typiquement hollandais froid, même pour 30 €). Maisons et jardins tirés au cordeau ; rien ne dépasse ou ne dépare. Et des jardins épurés (minimalistes plutôt) qui ne correspondent pas trop à nos goûts. Quelques vielles maisons sympas quand même.

Déjà du dépaysement avant de passer en Allemagne demain.

Une réaction au sujet de « Un bout des pays bas : le Limbourg »

  1. Petit rappel pour moi et Bégnat, 2004 avec 8 jours à vélo en vallées de la Meuse et de la Semoy (celle-ci un beau we de Pentecôte bourré de motards). Nous peinions plus qu’eux !
    On appréciait les bières à l’arrivée !
    Nous n’avions pas dépassé Dinan.
    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *