Une journée à Oslo

Une journée à Oslo

On a aimé cette journée de découverte de la capitale de la Norvège. Une ville avant-gardiste plus qu’intéressante à visiter. Presque tout peut se faire à pied. Par contre ne pas chercher à y aller en voiture (centre interdit et parkings très difficiles à trouver). Il vaut mieux du camping prendre le Bus 32.

On commence par l’artère principale Karl Johansgate qui démarre du palais royal (bien pompeux), longe le théâtre national à droite, le parlement (pas trop mal), la cathédrale qu’on peut visiter à l’occasion et enfin la gare.

Proche et bien plus intéressant et je dirais exceptionnel et surprenant l’hôtel de ville (Radhuset), une construction des années 1930 qui parait de l’extérieur quelque peu « brutale » mais qui possède à l’intérieur une déco à ne pas rater (en plus la visite est gratuite). Déjà à l’extérieur des tableaux de bois sculptés sur la mythologie nordique (Thor, Odin, …) et à l’intérieur des fresques surprenantes sur des thèmes historiques (dont notamment un panneau sur la révolution française) même dans la salle du conseil !
On y décerne d’ailleurs le prix Nobel de la Paix (dans le grand hall)

A ne pas rater non plus l’Opéra. Une conception architecturale réussie et qu’on aime particulièrement. Un grand navire blanc ; il est recouvert de marbre de Carrare et on peut gravir ses pentes doucement inclinées. Ni symétrie, ni angle droit. Super !

Une belle balade le long du port jusqu’au quartier animé d’Aker Brygge, coin préféré des habitants d’Oslo (au fait ils s’appellent comment ?), et la presqu’île de Tjubvhol superbe lieu de vie avant-gardiste.

Une oeuvre un peu particulière !

En résumé une super journée de découverte même si le musée de la Galerie nationale est fermé jusqu’en 2020. Dommage aussi qu’on ait pas eu le temps, ni le courage de faire le musée Munch.

Deux nouvelles aujourd’hui d’une touriste anglaise (une bonne et une mauvaise) : le camping d’Oslo est le plus cher de Norvége en en 4 semaines de voyage en Norvège ils n’ont eu que deux jours de beau temps (dont la journée d’hier°.

Vers Oslo

Vers Oslo

Départ sous un soleil radieux de Fjallbacka (encore quelques photos de notre coup de cœur) et la chaleur ! Direction la Norvège et Oslo par les petites routes pour éviter les péages autoroutiers norvégiens. Un vrai jeu de piste qu’on continuera à Oslo pour trouver le camping et éviter les péages (entrée de la ville payante et pas donnée). Avant la frontière on aura fait comme le suédois moyen : on fait des courses et le plein de la voiture. La vie est bien chère en Norvège : on couche au camping Bastad pour 50 € par nuit (avec douches et machine et laver quand même). On a jamais payé aussi cher un camping ! Tiendrons-nous plus d’un mois ?

Par contre la vie en Suède est beaucoup plus abordable, si on fait attention au couchage et, à ne pas manger au resto le soir (les prix à midi sont très corrects ; on peut peut manger pour 10 €). Les denrées en magasin sont à peu près au même prix qu’en France.

Petite promenade le soir sur les rives du lac en dessous du camping Bastad. On prendra le bus demain pour visiter Oslo (26 € pour deux quand même)

Le Bohuslan – Lysekil – Fjallbacka

Le Bohuslan – Lysekil – Fjallbacka

Après un au revoir un peu émouvant avec Gerd, direction le Bohuslan. Une côte granitique (grès rose comme en Bretagne) très découpée et enchanteresse. Départ de Lysekil (ancien port du hareng) qui nous a quelque peu déçu malgré l’animation des jeunes suédois qui fêtaient l’obtention de leur BAC (ici c’est comme un rite de passage à l’âge adulte). Ensuite la côte jusqu’à Fjallbacka, notre coup de cœur, un site enchanteur et unique. Deux notoriètés dans cette bourgade : Ingrid Bergman et Camilla Lackberg (native de la ville et auteure de romans policiers célèbres se déroulant dans celle-ci). A ne pas rater !

Notre coup de cœur : Fjallbacka

Au menu ce soir (entre autre) pommes de terre nouvelles (une institution ici comme le beaujolais nouveau chez nous) mais sans harengs  (un oubli malencontreux) puis promenade et contemplation du coucher de soleil qui dure longtemps dans ces contrées. Demain on file vers Oslo.

dig
Vaster Gotland – Lac Vanern

Vaster Gotland – Lac Vanern

Après une bonne nuit passée dans un vrai lit et un bon petit déjeuner direction le lac Vanern, le plus grand de Suède, et la péninsule de Kalland.

Tout d’abord un peu d’histoire : les inscriptions runiques datant de la période viking (800 – 1000 ans) à Sparlosa. Diablement intéressant et énigmatique ! Puis la péninsule de Kalland : le château de Lacko, au dessus des eaux du lac, qui fait penser à un château de conte de fée puis le joli petit port de Spiken avec ses pêcheries (et sa lotte). Tiens un drakkar dans le port en dessous du château, comme c’est bizarre !

Après un petit tour à la belle petite ville de Lidkoping (et une bonne crêpe Nutella) direction le  Kinnekule : la montagnette (belle vue du sommet) et bien sûr un circuit des églises romanes (çà nous manquait) surtout celle d’Husaby avec sa haute tour de défense et ses plafonds peints superbes. Une belle découverte cette région ( plein de chemins de randonnée).

Des discussions le soir sur la situation en France et en Suède, sur la politique, sur un peu tout…  Un séjour dans la maison de Gerd qu’on n’oubliera pas de sitôt. A bientôt Gerd

De Varberg au Vaster Gotland

De Varberg au Vaster Gotland

Après un début de matinée plus qu’humide on a pu visiter Valberg ancienne ville forteresse (datant du 13 °) construite pour lutter contre les invasion danoises ; les seules invasions restantes sont celles des suédois venus profiter des bains de mer, en particulier  aux magnifiques thermes. Déambulation dans la ville et visite du marché pas à la hauteur des marchés français.

Puis direction le Vaster Gotland et plus précisément la maison de Gerd franco-suédoise (la maman de Gustave voisin de notre maison de Saint Martial dans les Cévennes) qui nous accueille deux nuits. Une ancienne grande école magnifique et un bel accueil et une discussion plus qu’intéressante sur tout ce qui a trait à la Suède, après bien sûr un bon repas. Couchage un peu tardif pour des voyageurs qui ont préparé le circuit touristique de demain et après sur les conseils de Gerd.

Deux photos supplémentaires correspondant au paysage typique du Vaster Gotland et au système de cloches spécifiques de cette région (église en bois trop fragile pour supporter un clocher)

 

Suède – Vers la côte Ouest

Suède – Vers la côte Ouest

Passage sans problème du pont Oresund qui relie le Danemark et la Suède. Moins impressionnant que lep ont qui relie la Fionie et le Sjaeland. Et dès la frontière le ton est donné : contrôle d’alcoolémie !

Puis traversée  de la Scanie, verte et plane avec des fermes disséminées dans la campagne. Un paysage qui nous porte à la mélancolie ; une ambiance que Mankell a si bien décrit dans ses policiers.

Après un détour pour voir le joli port de Traslosvlage, installation au camping d’Apelviken, près de Varberg. Promenade sympa sur la péninsule granitique (on se serait cru en Bretagne !) proche du camping jusqu’au sanatorium où on soignait la Tuberculose ; le cimetière de ce sanatorium avec des décédés bien jeunes (début du siècle dernier) de la tuberculose est poignant

Pour l’instant tout va bien mais il va falloir qu’on s’habitue à deux choses : le temps qui change très rapidement et les nuits plus courtes et surtout moins sombres).

Au fait une remarque pour le camping : je croyais la Suède bien avancée pour l’égalité Homme – Femme, mais ici les machines à laver du camping sont dans le pôle d’hygiène Féminin. Comment vais-je faire pour laver mes affaires ?

 

 

Koge et Roskilde

Koge et Roskilde

Une première visite : Koge une des plu anciennes cités du Danemark avec ses belles maisons anciennes du 16 au 19 siècle.

Puis Roskilde, sa cathédrale surprenante en brique surtout à l’intérieur avec les voutes blanchies à la chaux et ses chapelles gothiques bien chargées. mais c’est surtout le musée des bateaux vikings qui vaut le coup avec un super chantier naval où ils reproduisent les bateaux d’antan avec les techniques anciennes. Petite promenade dans la baie de Roskilde sous un ciel clément. Çà fait du bien du tourisme sans trop de voiture !

 

Le Sjaelland – Stroby Ladeplats

Le Sjaelland – Stroby Ladeplats

Après avoir traversé la Fionie et passé sur le beau pont suspendu Storebaeltsbroen, direction la Côte Stroby Sand et le camping Stevns camping pour deux jours. On se fait une petite halte pour visiter Koge et Roskilde demain (on y est passé il y a 30 ans).

Promenade tranquille l’après midi le long du littoral à Stroby sous le soleil et le long de la « plage ». Des baigneuses mais pas Catherine. On se prélasse au soleil devant une petit verre de blanc.

 

Danemark – Bords de la Baltique

Danemark – Bords de la Baltique

Après une nuit toujours bien arrosée, direction le Danemark et les bords de la Baltique. Un long périple du aux encombrements routiers sur l’A1 et l’A7. Premier arrêt après la frontière la ville côtière d’Aabenraa, très animée ce samedi après midi (voir photos ci-dessous).

Puis direction Gronninghoven et son bord de mer très prisé des danois. Beau camping de luxe ; on ne se refuse rien, pas même une bière à 7 € (il n’y avait pas en dessous d’un demi litre). Promenade le long du littoral pour s’imprégner de l’ambiance danoise des bords de mer (un peu fraîche quand même avec 13 petits degrés et de la pluie bien sûr). Très cosy et familial ce bord de mer ; super maisons scandinaves (on se croirait dans les films de Bergmann) et déco allant avec. Il est 18h30 et plus personne dehors ; tiens il se met à pleuvoir !

Belles fermes aussi le long des petites routes qu’on essaie de prendre

La basse Saxe – Niedersachsen

La basse Saxe – Niedersachsen

Traversée de la basse saxe ce jour après la visite matinale de la capitale de la Niedersachsen  Osnabruck. Une ville de 160000 habitants pourtant à taille humaine avec une organisation différente des déplacements (préférence aux vélos bien sûr et centre ville piétonnier). Une ambiance différente de la France avec une tranquillité et une sérénité qu’on apprécie, adéquation entre le bien être des gens et les véhicules utilisés pour leurs déplacements. Pas  encore le cas en France ! Par conte des problèmes avec nos cartes de crédit (Mastercard pourtant) qu’ils ne prennent pas ; çà leur coûte trop cher. Même au Maroc ils l’acceptaient ! Et bien sûr toujours des difficultés avec la 4G et la Wifi ; on fait des efforts pour vous donner de nos nouvelles.

Après un certain passé dans les embouteillages de l’A1 couchage au camping « FerienCentrum » d’Heidenau. Typiquement allemand mais pas mal avec du vert, de l’eau, de la bière, … Peu de touristes étrangers et aucun français.

Peu de photos si ce n’est de nos couchages (les miennes). Catherine a fait la grève des photos !