Vers Nantes

Vers Nantes

Ce matin direction Nantes ou plutôt saint Herblin chez Nicole, une amie de Saint Martial.
Et un premier arrêt obligatoire : Saint Marc sur Mer et sa plage “Monsieur Hulot” qui semble toujours surveiller cette belle petite plage.

Puis Saint Nazaire, une ville déroutante et bien intéressante ! Déjà un centre ressemblant aux villes des pays de l’Est, avec ses larges avenues tirées au cordon et sa halle gigantesque ; un drôle de centre créé à partir de centres commerciaux comme le Paquebot.
La base sous marine bien sûr, imposante et inquiétante. Encore une drôle d’ambiance ! Visite de la terrasse à ne pas rater ! Mais aussi des œuvres d’art parfois surprenantes comme le pied, le pull over, le système digestif à l’entrée du port, des jardins sur la terrasse de la base, et une belle ouverture sur la mer entre autres.
Une impression d’espace et de tranquillité. En résumé il ne faut pas hésiter à la visiter.

Ensuite “Le voyage à Nantes” , manifestation culturelle avec des œuvres d’art réparties sur le territoire de la basse Loire comme cette incroyable maison dans la Loire à Couëron.

Arrivée à Saint Herblain chez Nicole où nous dormirons. Et une belle “flânerie” à l’ancien village labyrinthique de pêcheurs Trentemoult, au bord de la Loire, devenu un village d’artistes. Un village biscornu aux ruelles étroites, courettes et petits jardinets.

Du golfe à Pornichet

Du golfe à Pornichet

Toujours du tourisme avec un premier arrêt au port sardinier de La Turballe.

Ensuite la belle cité médiévale de Guérande avec bien sûr l’achat d’un pot de caramel salé au sel de Guérande. Une obligation !

Puis notre coup de cœur Le Croisic. Son port, sa vielle ville, ses restos, … Un endroit où on pourrait acheter quelque chose s’il nous restait quelque argent ! Une belle découverte.

Magnifique cadran solaire

Couchage au camping “Bel Air”à Pornichet. On a essayé le mode box pour notre fourgon. Pas cher mais pas terrible ! Un peu comme la ville malgré quelques belles petites rues.

Demain Saint Nazaire là ou sévit le Rozo, la monnaie locale. On ne pouvait pas rater çà !

Tourisme dans le golfe

Tourisme dans le golfe

Tourisme en short dans le golfe en ce jour du 1 Juillet 2021. Et d’abord Le Bono, ancien village de pêcheurs, son mign on petit port, son ancien pont suspendu et ses maisons qui ne ressemblent plus aux “Pent-ti” du siècle dernier, humbles demeures à deux pièces (avec leur auge à cochons en pignon). Un havre de sérénité !

Puis Auray mais surtout son superbe vieux port Saint Goustan (patron des marins-pêcheurs). Ses rues pavée, ses maisons à pans de bois en encorbellement (pour gagner de la place sur la rue) lui donnent un caractère quelque peu médiévale (notamment la sublime rue du Port). On imagine aisément l’activité qui régnait quai Franklin (il y a débarqué pour demander le soutien du roi de France pour l’indépendance des Etats Unis en 1776) au 19 ° siècle.
Du monde quand même !

Pour finir la belle ville de Vannes, son port, son quartier médiéval, ses remparts (on peut y accéder par petits bouts) et son jardin. Une ville bien agréable, animée où il fait bon déambuler.

Retour au camping Trigano (le fils de …) de Port blanc an ancien camp EDF pour y passer une nuit heureuse sans pluie, ni sensation de froid (ce n’est pas encore les grosses chaleurs). Demain on décolle pour Pornichet et Saint Nazaire.

Randonnée dans le golfe

Randonnée dans le golfe

Pas de déplacements avec le fourgon ce jour ; on le laisse se reposer et, on en profite pour faire du lavage en cette première journée sans pluie. Puis rando sur le sentier côtier ; pas tant que çà d’ailleurs vu les nombreux détournements pour éviter les propriétés.
Du camping à Port Blanc (lieu d’embarquement pour l’île aux moines) jusqu’au passage (à marée basse hélas) pour l’île Berder à Larmor-Baden et un petit plus jusqu’au port de Larmor-Baden (embarquement pour Gavrinis).
L’îl de Berder était louée à LVT/LVB (tourisme social !) jusqu’en 2016 ou le groupe Giboire la racheta pour y construire un complexe 5 étoiles. Pas sûr ce projet car il y a heureusement de la résistance !
De belles maisons et propriété sur le parcours ! Pas beaucoup de pauvres dans le coin !

Là je dois vous quitter ; on va au resto de poisson à Port Blanc.

Retrouvailles – Vers le golfe du Morbihan

Retrouvailles – Vers le golfe du Morbihan

Retrouvailles ce jour de mardi 29 Juin 2021 avec Dominique, une ancienne collègue de l’EBTP à Mur de Bretagne, un bourg bien connu pour son mur que grimpent allégrement (ou pas d’ailleurs) les coureurs du Tour de France. Du plaisir et des souvenirs aussi.
Puis direction le golfe et couchage au camping de Penn Mar à Baden. Petite promenade bien sûr sur le sentier des douaniers dans l’anse de Moustran face à l’île aux Moines et rencontre avec le superbe châtaignier de Mané Moustran, âgé de plus de 400 ans (contemporain d’Henri IV), classé arbre remarquable, de 8 m de circonférence et de 15 m de hauteur. Superbe et impressionnant !

Ah j’oubliais le plus important : du soleil le soir (de la pluie quand même toute la nuit et toute la matinée) !!!! Enfin on a pu manger dehors le soir (sous les pins). La vie est belle et demain je sors le short.

Pays bigoudin – de Penmarch à Pendruc

Pays bigoudin – de Penmarch à Pendruc

Pas de montée du phare d’Eckmuhle ce lundi 28Juin. Trop compliqué en cette période. dommage !
Tourisme le long de la côte et premier arrêt à Le Guilvinec un important port de pêche. une belle expo photo itinérante sur l’homme et la mer.

Pius Loctudy, son port, son église consacré au moine Tudy (un gallois débarqué au VI ou VII siécle), une des seules églises romanes de Bretagne (peut être la seule). Belle vue sur la belle île Tudy (qui n’en plus une d’ailleurs).

Puis pique nique à Pont Labbé, ancien havre maritime important. Une ville agréable et vivante.

Hommage aux femmes de marin

Un arbre quand même : le châtaignier de Kerséoch, âgé de plus de 1300 ans, mais difficilement visible (et photographiable) dans une propriété bien privée.

Du tourisme encore avec la visite de la ville close de Concarneau, un peu trop touristique à notre goût. Mais la vue des remparts vaut le coup.

Couchage au camping sympa Loc’h Ven à Pendruc. Et comme tous les soirs une petite balade sur le sentier côtier, le GR 34, pour admirer la mer. Du pur plaisir (mieux que le match de foot !)

De Douarnenez à Penmarch

De Douarnenez à Penmarch

Du tourisme au programme en suivant cette côte du Finistère sud entre Douarnenez et Penmarch. Premier arrêt à la pointe du Millier. Petite rando dans un site qu’on a vraiment apprécié (sans trop de monde).

Ensuite la pointe du Van plus connu et très spectaculaire avec une symphonie de couleurs. Vraiment pas mal !

Et bien sûr l’incontournable pointe du Raz. Moins emballé. Peut être est-ce trop connu ? Y a-t-il trop de touristes ? Ou tout simplement un embellissement des souvenirs de nos anciennes visites qui nous fait paraître presque fade les différentes vues ?

Visite de la ville d’Audierne et de son homard géant. Ville sympa où il a l’air de faire bon vivre.

Couchage au camping municipal de Penmarch. Un super bon plan ! Très sympa et peu cher (12 € la nuit en basse saison et 15 € en haute saison pour un camping car avec électricité). Plage de sable fin à 50 m. Que demandez de plus ! Si le soleil mais il apparaît de temps à autre. En plus on a des frites ce soir !
Demain on prévoit de monter au phare d’Eckmühl. 307 marches ça va être chaud !

De Paimpol à Douarnenez

De Paimpol à Douarnenez

Temps clément pour démarrer et direction le sillon de Talbert, ce banc de cailloux et de sable, formé au cours des siècles, par les courants mêlés du Trieux et du Jaudy (35 m de large) qui s’avance de 3 km dans la mer et que la mer ne recouvrait jamais, sauf qu’une brèche dans le sillon vient de s’ouvrir et qu’il est difficile et dangereux de la franchir à marée haute et surtout lors des grandes marées (se renseigner impérativement avant sur l’heure et le coefficient de marée).
Un univers magique avec évidemment sa légende : ce sillon fut créé par la fée Morgane, qui vivait isolé sur l’île de Talbert, pour permettre à l’élu de son cœur Arthur de la rejoindre.

Visite de Tréguier, ville d’art et d’histoire, et de la cathédrale avec le tombeau de Saint Yves, avocat des pauvres. De magnifiques maisons à pan de bois.

Puis retour aux arbres avec le magnifique chêne de Tronjoly, à Biulat-Pestiven plus que millénaire, avec un tronc qui se divise. A couper le souffle !

Ensuit ls deux chênes de Locmaria-Berrien, deux arbres creux plantés en 1589, suite au décès de Catherine de Médicis. L’un d’entre eux accueillait même une marchande de bonbons au début du XX siècle. (5,90 m pour l’un et 4,62 m de circonférence pour l’autre). Ils faillirent disparaitre lors du remembrement !

Couchage au camping Trezmalaouen à Plovenez au bord de la mer. Un camping Trigano quelque peu vieillot, mais qui permet d’aller facilement au bord de mer. Petit tour sur la plage obligé avec en plus il fait presque beau !
Mais une plage sympa pas loin.


La côte bretonne du cap Grouin à Paimpol

La côte bretonne du cap Grouin à Paimpol

Rien que du tourisme aujourd’hui le long de la côte quand le temps le permettait. Pas comme à Dinard où on s’est retrouvés complétement trempés. Quelques arrêts le long de la route :


Le Lupin (avant Saint Malo)

Saint Lunaire (un passage obligé) et la pointe du décollé

Le cap Frehel

Et pour finir Paimpol, sans la pluie, où nous dormons au camping municipal. Quelques crêpes quand même au resto avec du bon caramel pour se remonter le moral !

Vers la Bretagne

Vers la Bretagne

Soleil au RV ce matin. Un seul arbre au programme : le chêne de Cogles. Mais avant la b elle route de la baie du mont Saint Michel jusqu’à Avranches. oas facile de trouver ce chêne qui de loin ne paye pas de mine et qui se trouve au milieu d’un champ de maïs (éviter d’y aller en sandales et avant qu’il ne soit trop haut !) au Potelais sur la route du Ferré-Saint-James à Cogles. En s’approchant l’arbre prend ses véritables dimensions : 8,45 m d circonférence. Il est vraiment imposant ! Attention, l’arbre est en Bretagne et non en Normandie !

Puis direction Dol de bretagne, sa cathédrale Saint Samson, son  cathédraloscope tout proche sur la construction des cathédrales et bien sûr ses vieilles maisons bretonnes. On n’oublie pas bien sûr le kouign-amann comme goûter !

Saint Samson, l’un des sept fondateurs de la Bretagne et de l’évêché de Dol (En 848, Nominoë fait ériger Dol en archevêché), a traversé la Manche sur une auge de pierre au VI siècle (cf photo ci-dessus). Une légende celtique, mais aussi un catalyseur d’émotions pour les bretons.

Couchage au camping à la pointe du Grouin et balade pour admirer les différentes vues. Superbe !

Pourvu que le temps se maintienne !