Archives de
Auteur/autrice : jacky rozo

Fin du voyage

Fin du voyage

Ce 25 Juin c’est le début du retour vers notre maison de Bois le Roi. Du tourisme quand même sur le trajet comme Périgueux, une belle ville avec son centre historique, son marché du samedi et, sa cathédrale Saint Front bien particulière avec son plan en croix grecque (comme Saint Marc de Venise) et qui laisse une impression singulière d’espace et de légèreté. Une belle découverte cette ville !

Cathédrale Saint Front
Le marché

Puis une pluie bien drue qui nous a empêchés de visiter Brantôme (son abbaye) ou Mortemart. On a juste pu quitter le fourgon que dans le Berry à Le Blanc (pas la même ambiance qu’à Périgueux !).
Couchage en Sologne dans un des seuls endroit possible : les bords du canal de la Sauldre à Le Coudray sur la D24E.

Puis le lendemain la fin du voyage par les petites routes du Loiret et de la Seine et Marne. Toujours un peu triste une fin de voyage, mais une tristesse tempérée par le plaisir de retrouver son chez soi, ses enfants et ses petits enfants.
On a bien aimé le Portugal (et la gentillesse des gens) surtout l’intérieur et la côte cantabrique (y compris les Asturies). Une petite déception : la Galice.
On se retrouvera l’année prochaine pour … Rien de décidé pour l’instant mais on sait juste que ce ne sera pas Saint Pétersbourg et c’est bien dommage (un projet qui nous tenait à cœur).

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures

Nouvelle Aquitaine

Nouvelle Aquitaine

Toujours dans la phase de rentrée ce 24 Juin et des arrêts au gré de nos humeurs et des caprices de la météo.
Un premier arrêt à la belle cité de caractère de La Bastide d’Armagnac. Superbe vieux centre. Un village à découvrir.

Puis la ville de Villeneuve sur Lot qui nous a quelque peu déçus malgré quelques maisons à colombage. Une ville qui périclite rapidement à cause notamment des innombrables centres commerciaux qui l’entoure. Le cas de pas mal de villes moyennes et même grandes.

Le Lot
Eglise sainte Catherine (20 éme slècle)

Enfin la belle ville historique de Bergerac où on campe sous la pluie et un peu dans la boue. Un vrai plaisir de déambuler dans les vieilles rues de cette ville. Belle animation aussi.

Après une bonne pluie visite avec un resto : magret de canard et Bergerac blanc et rouge obligés
Au fait Cyrano n’est pas de Bergerac mais parisien et s’appelait Savinien Cyrano (il est mort à Sannois). C’était bien un mousquetaire au tempérament bouillant (il se battait presque tous les jours) mais aussi un poète auteur d’une comédie célèbre à l’époque : le pédant joué mais aussi un grand texte : voyage dans les pays et empires du soleil . Le surnom de Bergerac lui vient d’un petit fief qu’il détenait en vallée de Chevreuse et lui est resté après sa mort.

Sud Ouest

Sud Ouest

Ce 23 Juin après une bonne nuit passée au camping UR Onea (que je recommande) à Bidart un premier arrêt à la superbe ville de Biarritz qu’on ne présente plus, la dernière ville de la côte atlantique de notre périple. Une côte qu’on a commencé à suivre à Sétubal (en dessous de Lisbone). Toujours un grand plaisir cette visite. Par contre on a toujours pas vu le célèbre rayon vert cher à Rohmer.

La grande plage
La grande plage
Chemin de Pauline à la plage
Vieux port

Puis Dax, ville thermale romaine avec sa fontaine chaude à 64 ° : la source de la Nehe. Surprenant !
Surprenant aussi le portail des Apôtres du transept Nord dans la cathédrale, qui au lieu d’être à l’entrée extérieure a été déplacé à l’intérieur (la cathédrale s’est effondrée trois fois !) On y voit surtout le jugement dernier avec les reçus à droite et les recalés à gauche (avec les affres inhérentes).
Un petit café avec la visite du cœur de ville.

Fontaine chaude
Portail des apôtres
L’Adour
Dans les rues
Dans les rues

Couchage au camping park vraiment pas mal et pas cher de Grenade sur l’Adour (12.94 € la nuit). Une bastide du XIII (comme beaucoup de villes dans le Sud Ouest). Visite bien sûr de cette petite ville quelque peu abrégée à cause de la pluie ; pas de resto d’ouvert ce soir et c’est bien dommage.
Les bastides contrairement à ce que je croyais ne sont pas des villes fortifiées (pas de château non plus) mais un lieu où existe une contrat de paréage entre une autorité locale (souvent une abbaye) et une autorité souveraine ; la bastide est alors dotée d’une charte de franchise (ou de coutumes) régissant les droits des occupants. Cette charte est bien sûr avantageuse : elle donne la liberté d’exister (pas de saisie de biens, ni d’enfermement intempestif sauf pour meurtre) et la liberté de pêcher et chasser sans droits à payer (d’autres usages aussi).

Côte basque

Côte basque

Pas de rando ce matin du 22 Juin le long de la côte de Saturraran à Deba (GR 231),le temps est trop incertain donc direction la France par la côte. Une belle route bien sûr avec pas mal de points de vue.

Et un premier arrêt au port et à la station balnéaire Zumaia. Une belle plage entourée de falaises impressionnantes.

Ensuite direction la perle du Cantabrique : San Sébastian par la belle petite route qui passe à Igeldo. La ville est dans une magnifique baie en forme de coquille (on n’y échappe pas à la coquille ici vu le nombre impressionnant de randonneurs sur le chemin de Saint Jacques). Belle plage avec sa rangée d’immeubles cossus. Une station à la mode depuis la reine Marie Christine de Habsbourg . Une déambulation bien agréable dans les petites rues où on mange bien (et boit bien)

Eglise Santa Maria
Place de la constitution

Puis direction la France par la côte et l’encombrée (le mot est faible) départementale 810. Couchage au camping de l’Uhabia à Bidart et petit pèlerinage à la plage de l’Uhabia où on emmenait les enfants.

Vers le pays basque

Vers le pays basque

Ce 21 Juin direction la côte basque sans oublier bien sûr la côte cantabrique.
Premier sur la côte cantabrique : l’église romane San Maria de Bareyo et son superbe chêne vert

Eglise romane Bareyo

Puis le port de Santona toujours sur la côte cantabrique niché dans un site remarquable avec comme spécialité les anchois qu’on mangera ce soir avec des petites pommes de terre sautées (miam)

Puis la dernière station balnéaire très agréable de la côte cantabrique : Castro Urdiales avec son vieux village autour de son château et de son église gothique. Un château un peu spécial d’ailleurs avec un phare sur une des tours. Du monde dans les bars et restos sympas près du port.

La plongeuse

Puis après avoir évité Bilbao, on débarque sur la côte basque à Saturraran et son petit camping . Belle plage à 200 m du camping. Comme l’impression d’entrer dans un nouveau pays !

Bienvenue

Repas rapide car il a commencé à pleuvoir avant la fin du repas, et comme pas mal de soirs finition de la soirée dans le fourgon (çà devient fatiguant). On espère demain faire une partie de GR le long de la côte en partant du camping, si évidemment le temps le permet

Comillas – Santillana del Mar

Comillas – Santillana del Mar

Du brouillard et de la pluie sur les pics d’Europe on décide d’abandonner l’idée de rando et c’est bien dommage. On quitte donc ce camping La Viorna, un beau camping avec une vue exceptionnelle sur les pics d’Europe mais trop occupé par les gros camping car hollandais. On était coincé entre deux de ces machins. Pas notre tasse de thé !
Direction l’océan par le magnifique défilé de la Hermida

Puis un premier arrêt sur la côte au beau village de Cimillas, agréable station balnéaire avec pas mal de choses à voir et surtout le le génial caprice de Gaudi, un pavillon commandé par un certain Quijano passionné de musique.
Gaudi, architecte de la nature, expose ici l’une de ses métaphores les plus réussies. C’est une maison oùle tournesol présent partout apporte tout son sens à l’édifice. Cette maison a été batie pour suivre le soleil. Les pièces sont distribuées et organisées en fonction de la position qu’elles occupent par rapport au soleil, avec la présence d’une serre fantastique (restaurée en 1990). ET toujours cette réflexion sur l’utilisation du bois et du fer (son père était ferronnier. Sublime !

La serre
Grand salon
Petit salon
Fenêtre sur jardin
jardin
Serre
Charpente
Vitrail salle de bains
Mobilier
Motif

Pas que çà à voir dans ce village :la vielle ville, l’université pontificale et sa porte, le clinquant palais des marquis de Comillas, …

Palais des marquis de Comillas
Porte de l’université pontificale

Puis direction le camping de Santillana del Mar vraiment tranquille. Installation etvisite de la superbe vieille ville historique de Santillana del Mar sous un temps bien frais, pas plus de 16 °
Santillana del Mar a conservé presque intact son aspect ancien. Une ville qui agrandi autour de son monastère et qui fut pendant tout le moyen âge un lieu de pèlerinage, objet des faveurs des grands de Castille. le moastère est deveu une puissante collégiale. Un lieu bien visité mais superbe.

Collégiale
Lavoir
Plaza de las Arenas
Plaza Mayor

Et avant de regagner notre couchage et de se mettre plus ou moins au chaud un petit tour au musée local Jésus Otero qui présente les œuvres de ce sculpteur mais aussi des dessins de Picasso.

Demain on continue de longer la côte mais ‘il fait toujours aussi mauvais on va accélérer le mouvement et rentrer plus vite.

Les Pics d’Europe

Les Pics d’Europe

Ce 19Juin direction la montagne et les superbes pics d’Europe. Déjà un premier arrêt au mirador du Fito sur la sierra de Fito et sur la mer.

Puis après Congas de Onis les pics d’Europe par l’impressionnant défilé deLos Beyos, le col du Ponton, Riano et son embase, le col de San Glorio et enfin Potes et le camping La Viorna.
Des vues fantastiques tout le long de cette route jusqu’au camping qui possède lui aussi une vue magnifique sur les pics. Les pics d’Europe est le massif le plus élevé de la cordillère Cantabrique et culmine à 2648 m au Torre Cerredo. Un versant Nord abrupt avec des défilés impressionnants et des hauts sommets dentelés par l’érosion. Un magnifique fond de décor. le versant Sud par lequel on est arrivé a un profil plus doux mais avec des paysages plus sévères (avec le jaune des genets).

Embase de Riano
Riano

Un petit tour (et une petite bière) au beau village de Potes à 1,5 km du camping. Dans un site agréable ce bourg a su gardé tout son charme notamment avec ses vieilles maisons en pierre. Mais il y a quand même pas mal de touristes

Demain on essaie de monter à Fuente dé et d’y faire une belle randonnée. On verra selon le temps.

Lastres- La Isla

Lastres- La Isla

Suite de l’opération lessive ce matin du 18 Juin avec toujours l’inquiétude de la pluie puis visite du beau port de Lastres et de sa vieille ville accroché au flanc d’une abrupte falaise. Ne pas rater la Saint Roch courant Août ; on n’y était passés il y a 30 ans et c’était génial, par contre il vaut mieux aimer les sardines.

Un passage aussi à Colunga petite ville coquette et animée proche de la plage et du camping.

Puis direction le coquet village de la Isla avec ses Horreos (grenier perchés pour stocker les céréaleset le maïs à l’abri des prédateurs) se mêlent aux villas cossues. Belle plage avec une île qui a donné le nom au village. Pas moyen de se garer, si ce n’est à un parking de particulier pour 5 € ! On a évidemment refusés et on est rentrés au camping, mais comme on est tenaces on y est allés par un superbe sentier côtier qui démarre de la plage du camping (plage de la Griega) en même temps que le sentier de découverte des traces de dinosaure. Il est magnifique mais attention pourtant car une partie est fermée (ce sera donc à vos risques et périls). Compter 1h30 pour y aller mais çà vaut le coup.
En plus on a la chance d’avoir des températures plus que clémentes, guère plus de 20 ° ! On ne peut vous envoyer de la fraîcheur mais on vous souhaite bon courage à vous en France pour supporter cette canicule.

Sur le chemin 1
Sur le chemin 2
La Isla
La Isla
Horreo
Eglise La Isla

Demain on file vers les Pics d’Europe mais le temps est là aussi pas terrible : frais et humide avec de la pluie. On verra bien !

Asturies – Costa Verde – Art préroman

Asturies – Costa Verde – Art préroman

La matinée de ce 17 Juillet consacrée à l’art préroman des Asturies avec d’abord le fabuleux palais Santa Maria de Naranco près d’Oviédo. Un édifice construit en l’an 850 considéré comme la plus belle réalisation en Europe du haut moyen-âge. On ne peut s’empêcher de ressentir une certaine émotion devant cet édifice quadrangulaire à étages, renforcé par des contreforts à cannelure et éclairé de grandes baies. Il séduit par ses lignes harmonieuses.
Un seul souci et de taille :on n’a pas pu rentrer à l’intérieur à cause de la présence d’un p……. de groupe. Il nous avait bien impressionné il y a 30 ans. Sur le même site voir le temple San Miguel de Lillo avec toujours le même problème : on ne peut y rentrer sans guide ! Franchement ne ratez pas cette visite si vous êtes dans les Asturies.

Puis toujours l’art préroman mais aussi roman avec la visite du monastère Valdedios avec un audioguide en français !
D’abord l’église San Salvador de la fin du IX siècle et qui représente l’art asturien dans sa dernière période. une nef centrale très élevée épaulée de collatéraux étroits, de magnifiques chapiteaux ornés du cordon asturien, …
Le monastère qui dépendait de Citeaux se visite aussi.

Eglise San Salvador
Eglise San Salvador
Eglise San Salvador
Eglise San Salvador
Eglise San Salvador
Eglise San Salvador
Monastère
Monastère

Un arrêt pour un petit café dans la belle petite ville de Villaviciosa (c’est là qu’accosta Charles Quint pour prendre possession de son nouveau royaume). De belles rue étroites aux maison blasonnés. Sympa !

Couchage au camping Costa Verde vraiment pas mal et sympa, sur la plage de la Griega. Baignade mais aussi lessive importante, en espérant qu’il ne pleuve pas, car le temps est incertain et comme tous les soirs un peu frais.

Costa verde – Asturies

Costa verde – Asturies

Ce 16 Juin on quitte la Galice et on se dirige vers les Asturies et la Costa verde, une des plus belle côtes d’Espagne verte par la couleur de l’océan. Une côte très rocheuse avec des courtes falaises et des plages sablonneuses entre. Et un premier arrêt à la première ville des Asturies : Castropol, village bien paisible sur la colline avec sa ria

Ensuite arrêt à Navia bourgade neuve et petit port de pêche. Puis Luarca dans un site remarquable, plus touristique et plus intéressante.

Luarca
Luarca

Arrêt obligé au Cabo Vidio avec des points de vue superbes sur cette côte austère. Du vent aussi et pas qu’un peu !

Couchage au camping de Cudillero sur la côte, toujours avec un sacré vent. Sortie au superbe village (port) de Cudillero encerclé par des collines abruptes et ouvert sur la mer. Resto sur le port : gambas et coquilles saint Jacques à la plancha. Une belle journée en résumé.