Pays Sami – De Karasjok à Irani

Pays Sami – De Karasjok à Irani

Direction la Finlande sous un temps toujours clément. Le pays Sami ou la Laponie, un drôle de pays presque inhabité, couvert d’immenses zones sauvages. Des montagnes aux formes rondes, des pins, des bouleaux, des lacs, des zones humides et une route en montagne russe quelque peu monotone. Il faut quand même faire gaffe aux rennes qui traversent n’importe comment et, évidemment aux moustiques ou autres bestioles voraces (moucherons, mouches, et j’en passe) quand on s’arrête.

Une journée Sami (ils sont environ 80000 sur 4 pays : la Norvège, la Finlande, la Suéde mais aussi la Russie) visite de deux musées qui leurs sont consacrés à Karasjok en Norvège et à Irani en Finlande. Un peuple très près de la nature. Leurs divinités étaient les éléments de la nature : l’eau, le soleil, l’orage, le vent, … ; un chaman ou guérisseur faisait la liaison entre les dieux et les hommes. Deux musées complémentaires et bien intéressants.
Comment vivre dans un milieu si hostile ? L’hiver, avec des températures souvent en dessous de -20 degrés, commence en octobre et finit début mai avec 50 cm au moins de neige. Ils ont développé une ingéniosité sans pareil pour survivre (pièges pour ours, glouton, … ou trappes pour rennes, techniques de pêche, vie en communauté, partage des tâches, …)
Un peuple qui essaie de garder ses racines (un parlement dans chaque pays).

Couchage au camping d’Irani au bord d’un immense lac. Un peu venteux mais du coup moins de bestioles suceuses ou mordeuses (certaines mouches noires les Makkara arrachent même un bout de peau comme d’ailleurs les moucherons mordeurs les polttiainen ; la région a plein de ressources !)
Demain on essaie une rando dans le coin mais ce n’est pas facile (pas de balisage, carte sommaire, …) ; ce n’est pas la forêt de Fontainebleau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *