De Geiranger à Oppdal

De Geiranger à Oppdal

Départ très matinal du camping 7h00 pour profiter pleinement du magnifique point de vue Gerangermotiv sur le fjord et des autres vues en montant par la sublime route 63 jusqu’à atteindre les 1000 m et la route 15. Personne, un régal !

 

 

 

 

 

Ensuite la route (la 15 vers Oslo) descend peu peu et les paysages deviennent moins austères (plus agricoles). Une belle route encore qui longe plusieurs parcs nationaux jusqu’à Lom, où on s’arrête pour visiter une merveille d’église en bois debout du 12 siècle.
Le bois debout : une technique exclusivement norvégienne. Les murs sont constitués de cadres remplis de madriers verticaux. Des piédroits massifs forment les côtés verticaux, une grosse poutre d’assise la partie inférieure. Les madriers sont insérés dans une gorge de la poutre d’assise. Une poutre supérieure clôt le tout  et supporte la toiture. Unique.
Les peintures elles datent de la réforme (1540). Superbe église à voir comme le temps ensoleillé ; Lom est la ville où il pleut le moins en Norvège et on a même vu de l’arrosage !

Ensuite direction Trodheim par une route qui longe les parcs de Rondale (avec le plus haut sommet de Scandinavie : le Galhopiggen à 2469 m) et le magnifique parc du Dovrefjell  qui abrite des bœufs musqués (réintroduits), des rennes, des renards arctiques, … Pas vus ces animaux et c’est bien dommage ; par contre il existe un parc pour voir les bœufs musqués, mais à 50 € par personne non merci !
Des rochers, de la bruyère, du lichen, de l’eau, pas beaucoup d’autre chose (c’est bien pelé)! Fou comme les paysages ont changé sans arrêt aujourd’hui.
Par contre on a vu le Snohetta (enfin pas trop avec la pluie et le vent), le plus haut sommet du parc tout en rondeur à plus de 2200 m, à partir du magnifique point de vue : Viewpoint Snohetta et sa magnifique oeuvre architecturale (c’est aussi un point de vue) créée par le cabinet du même nom Snohetta (Opéra d’Oslo, Lascaux 4, bibliothèque Alexandrie, une partie du mémorial Word Trade center, …).
Couchage dans un petit camping avant Oppdal simple et pas cher (une vingtaine d’euros) : le Magalaupe. Grosse lessive et grosse galère pour faire sécher !

Demain on file vers la belle ville de Trondheim où on va encore jouer au chat et à la souris avec les routes et accès payants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *